La Fédération Française d’Aviron fixe des catégories d’âge ainsi que des compétitions propres à chaque catégorie. Au niveau du club, les entrainements sont adaptés en fonctions des catégories afin des respecter l’évolution corporelle des adolescents. 

A lire : Les créneaux d’entrainement selon les catégories

J12 : Entre 10 et 12 ans, il s’agit ici d’une catégorie de découverte de l’aviron. Les entrainements sont dans la mesure du possible toujours en bateau (sauf conditions météos inadaptées), afin d’apprendre les bases techniques de la navigation. Un entrainement de préparation physique générale (sans poids) peut être ajouté. Pour les plus motivés, un championnat régional est organisé au printemps pour s’initier à la compétition.

J14 : De 13 à 14 ans, dans la continuité des J12, les débutants sont les bienvenus. L’objectif reste de s’initier, ou de se perfectionner, afin de se lancer dans la compétition. Un entrainement de préparation physique est ajouté, en vu de l’aboutissement de la saison que sont les championnats de France, fin juin. 

J16 : De 15 à 16 ans, l’exigence et le niveau d’entrainement s’élèvent. Si, avec de la motivation, il est encore possible de débuter, il faudra s’astreindre de 4 à 5 entrainements hebdomadaire. A une moitié d’entrainements sur l’eau, s’ajoutent des séances de musculation légère (peu de poids, beaucoup de répétitions) afin d’améliorer l’endurance de force. De nouvelles échéances s’ajoutent aux championnats de France, telles que des compétitions indoor durant l’hiver, et des stages et compétitions avec la Ligue Auvergne-Rhône-Alpes pour les meilleurs. La saison se divise ainsi en deux, avec un travail de fond en bateaux courts durant l’hiver, puis la composition des bateaux pour les championnats de France au printemps, faite en fonction des performances hivernales individuelles. 

J18 : Dernière catégorie Juniore, elle se structure de la même manière que le J16. Le travail individuel demandé est néanmoins accru, car la saison hivernale est sanctionnée par les championnats de France bateaux courts, qualificatifs pour les équipes nationales et régionales.

Senior :  Si l’entraînement est moins encadré car le rameur acquiert une autonomie et une maturité lui permettant de gérer ses entrainements, le niveau d’entrainement requis pour être compétitif dans cette catégorie est très élevé, dans la mesure où le rameur se retrouvera directement confronté aux meilleurs athlètes français. Depuis quelques années, la création d’un championnat sénior sprint en partie réservé aux rameurs non élites offre la possibilité d’une compétition plus abordable.

Vétéran : Passé 27 ans, si étrangement le Critérium National Vétéran ne rapporte pas de point au classement des club, il permet cependant aux plus « âgés » d’avoir une catégorie dédiée et structurée au niveau national.