Rare sport présent au programme des Jeux depuis la rénovation des JO par Pierre de Coubertin, l’aviron est un des sports les plus complets, tant dans les muscles sollicités que dans les types d’efforts demandés.


Le but est de déplacer des bateaux allant de un à huit rameurs le plus rapidement possible. Pour cela, les rameurs, muni d’une rame (pointe) ou de deux (couple) propulse le bateau avec les jambes, le dos, puis les bras. Les embarcation les plus rapides peuvent ainsi atteindre 25km/h. Entre chaque phase de propulsion, la phase de récupération dite de « retour » nécessitera rigueur technique et sens de l’équilibre afin de maintenir au mieux la glisse du bateau.

L’aviron ne se résume pas à la propulsion à la puissance. Le temps d’effort allant de 6 minutes sur 2000m, la distance olympique, à plus de 20min sur les contre la montre hivernaux, l’endurance est un aspect essentiel de l’entrainement des rameurs. Enfin, la cohésion entre les équipiers est aussi indispensable, le but étant coordonner les mouvement de tout l’équipage, ne faire qu’un et décupler la vitesse donnée à l’embarcation. 

Comme les images valent milles mots, on vous laisse avec ce beau clip promotionnel de la fédération, en attendant une production 100% CSAV.